Dead ends 'n heaven




Grand proverbe même pas chinois : c'est toujours quand on ne s'y attend plus..

Grand classique des remontages de moral aussi : quelque part au monde, secrètement, quelqu'une vous aime..

ou bien trois fois par jour la version Alexb : "toutes les femmes vous aiment mais ne le savent pas encore !"

Et donc tout beau tout neuf, ce réciproque intemporel délicieux..

j'espère complètement qu'il reste tout beau tout neuf et surprenant un tit milliard d'années !!!!

Et je vous souhaite à toutes au bout du tunnel, quelque chose d'aussi simple et évident..

******

Entrer


















Plumes et Couleurs









Dead ends 'n heaven
Cucumbers in brine Mêlées Qu'est-ce que.. Twenty four
Birds of a feather.. Nouvelle année Et pour tout cela Je t'm quoi..
       
       

Retour sommaire géné








 

Cucumbers in brine

Would you be mine ?
I'd be your valentine
No mess no fuss nor shrine
A truthful early sunshine

No self sufficient promises
Nor regular sicknesses
Be as easy as you are
I'd love you more

If possible..

Should I be thine
And sheets for dime
Short breath of lust for times
And faith for rhyme

No dead ends nor tears
No self secure esteem
Be my only me so far
Fucked till core

Deepest renewal..

It'll be as fine
And creepy and divine
Have my rest on your chest
My hands onto your sex

Be my relentless angel
My tongue 'd have your nest for fringe
Of human dreams even blind ones
Narrowly tied halo of warmth surrounds

Be my hell I'd be your trustworthy devil..

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné

 

Mêlées

Mes mots dans ta musique comme moi dans tes bras
D'autres histoires ne nous regardent pas
Ou plus..

Mes mains dans les tiennes toutes à la chaleur de ton corps
Comme à d'autres plaisirs encore..
En ut..

Ou en ré ou en sol en anglais comme en braille
Je te suis où que vaille..
Et plus..

Si affinités si le temps nous le permet aussi
Jusqu'à dire que ce n'est pas lui qui commande ici !
En deçà..

Ce nous aux croisées de nos vies cet intemporel
Intergalactique indépendant exceptionnel
Ce toi..

Qui est un monde lequel m'habite aujourd'hui
Une vocation secrète, un infini..
Trois petits mots là ..

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné

 

Qu'est-ce que..

Et mieux qu'à la téloche
Les mains avant dans tes poches
Les tiennes dans les miennes
C'est bien le jeans quand même
La liberté cent pour cent coton
Dans ce véritable monde de cons

Qu'est ce que ça peut bien leur faire
Que je t'aime toute et entière
Qui est-ce que ça gratte
Où est ce que ça démange

Qui est ce que ça empêche de dormir
Ou de se branler nan mais je vous jure

J'aime toutes tes révoltes
Surtout quand je pelote
Dans ton cou dans les coins
Autour de tes seins
Egalité dans le désir
Et vertige qui ne tarit

Qu'est ce que l'amour dans une tite boite de fer
Détaillé brillant sur catalogue publicitaire
Chacun son pieu oui ou non
De quoi je me mêle et nom de nom

Où est ce que ça va les conduire
Les censeurs et autres sbires

Et plus que jamais maintenant
Langues sucées pétard au vent
Tes caresses dans mes cheveux
Mes espoirs dans tes yeux

Qu'est ce que je veux recommencer
Et me foutre de la terre entière
C'est nous les malades et pourtant
Qu'est ce qu'ils en crèvent eux intérieurement

Et qu'est ce que le bonheur va bien plus loin
Une fois blotti au chaud entre tes reins

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné

 

Twenty four

Vingt quatre heures même pas
Tu me manques déjà
J'ai été renifler les draps
Evidemment

J'ai dans la peau encore le frisson
De caresses sans discrimination
Putain ce que c'est bon
Même tendrement

Je reste surprise et étonnée
Le matin de ne pas te retrouver
Comme si depuis toujours tu m'avais été
Celle que tu es maintenant

Je me couche parce que faut bien y aller
Sans ton corps c'est tout gelé
C'est la banquise sous les draps pliés
Concrètement

Je suis désormais hors climat
Ce qui me donne chaud c'est toi
Ton verbe ou te savoir là
Même si loin trop souvent..

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné

 

Birds of a feather..

Birds of a feather flock together
And after all there's so many differences between us
Is it then something essential
That glues us and covers

So far I can remember
No thing have I ever fathom
No feeling ever grown or blossomed
Redeems my need for you

Is it that you complete more
Than you differ is it or
Shall we soulful consider
That nothing but love matters

A new world has emerge
As cute as a frail flower
As deep as a forever
And so forceful I stick her

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné

 

Nouvelle année



Et mettre mon dernier espoir ici
Dans le regard que tu as posé sur moi
Dans ce que j'en ai compris ou pas
Dans ce que je voudrais qu'il me dise lui aussi

Attendre comme cette heure dernière
Dans le couloir l'âme morte ainsi transi
Coupable de ne savoir plus quoi faire
Ni comment survivre, ni même ici

Les yeux béants à l'obscurité de la nuit
Les yeux cernés de larmes c'est ainsi
Un regard qui ne m'appartient pas
Sur un visage que je ne reconnais pas

L'aimer et la vie s'arrachent mon corps
Alors pourquoi et même à tort
La nuit solitaire elle-même indifférente
S'y perdre sursitaire et plutôt démente

Pour qui croire et surcroire ainsi
En toute vanité que cette femme un jour
N'arrête les yeux elle aussi
Un jour tout neuf, jour sans détour

Jour pour croire jour libertin
Aliéné de toute survivance
Prendre les routes sans but certain
Faire fi de toutes autres absences

A nous-mêmes, nos responsabilités
Notre passé, notre à venir, lequel dispose
Mon dernier souffle je l'ai réfugié
Aux jardins imaginaires sous un pétale de rose

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné

 

Et pour tout cela



Pour la mer, pour le ciel immense
Pour le miel, les fleurs, les champs
Les yeux rivés vers l'Eternel
Et pour l'amour d'un enfant

Pour celles qui ont partagé mon chemin
L'ont abandonné à d'autres moins communs
De déshérence, d'humanité simplement
Pour la lune, les étoiles, le vent

Pour cet oiseau que j'aimerais suivre
Dans le ciel marin et pour survivre
Pour cette femme et dans son sillage

Comme un tourbillon de rage
Où désirs et sanglots mêlés en partage
Me rapportent déchue aux anciens rivages

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné

 

Je t'm quoi..



Je t'aime autant que le chocolat
D'ailleurs plus fort je vois pas
Tous les jours je manque soit de choc soit de toi
C'est te dire jusqu'où ça va
Comment c'est dans mon sang et dans ma peau
Mon hormonal, mon pathologique, mon psycho
Mon " pas très logique " aussi hein..
De celui qui fait du bien

Il est des dépendances
Avec tolérance..

Comme le parfum de ta peau
La douceur de tes lèvres
Les petits noms d'oiseau
Ce que tu me fais en orfèvre..

Je t'aime évidemment et pourquoi pas
Si ne pas t'aimer je ne pourrais pas
Si ce n'est pas plus compliqué que cela
Si la vie fait bien les choses parfois
Comme un rayon de soleil en photo
Un merveilleux présent tout de go
Mon ticket de loto, mon héritage princier
Mon pari sur la vie clairement identifié

Il en est des essences
De rares fragrances..

Comme à ton âme mon amante
Je prête le bonheur de la mienne
Toutes les pensées insouciantes
Les espérances les plus sereines..

Retour table

Retour liste des reccueils

Retour sommaire géné